LE DON DE PROPHÉTIE ET LE MINISTÈRE DE PROPHÈTE

le valeur de la prophetie

 

Pour commencer à créer votre page, cliquez ici et entrez votre texte

Home Dons Spirituels

LE DON DE PROPHÉTIE ET LE MINISTÈRE DE PROPHÈTE

 

 

LE DON DE PROPHÉTIE ET LE MINISTÈRE DE PROPHÈTE

Jeudi, 30 Avril 2009 00:00 Alberto Carbone

 

Le ministère de prophète et le don de prophétie sont différents. Le prophète est celui que Dieu revêt de son autorité pour qu'il communique sa volonté aux hommes et qu'il les instruise. Dieu seul a choisi, préparé et appelé les prophètes. Leur exercice n'est pas héréditaire et provoque souvent une résistance intérieure au début. Les chapitres 3 et 4 du livre d’Exode nous décrit l'appel de Dieu pour Moïse dans ce ministère et Ézéchiel 1 : 1 a 3 : 15, celui d’Ézéchiel.

Les caractéristiques du prophète authentique sont :

1.    Les signes :
« S'ils ne te croient pas, dit l'Eternel, et n'écoutent pas la voix du premier signe, ils croiront à la voix du dernier signe. » (Exode 4 : 8)

« Demande en ta faveur un signe à l'Éternel, ton Dieu; demande-le, soit dans les lieux bas, soit dans les lieux élevés. Achaz répondit : Je ne demanderai rien, je ne tenterai pas l'Éternel. Ésaïe dit alors : Écoutez donc, maison de David! Est-ce trop peu pour vous de lasser la patience des hommes, Que vous lassiez encore celle de mon Dieu? C'est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe, Voici, la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils, Et elle lui donnera le nom d'Emmanuel. » (Ésaïe 7 : 11-14)


2.    L'accomplissement des prédications :

« Mais si un prophète prophétise la paix, c'est par l'accomplissement de ce qu'il prophétise qu'il sera reconnu comme véritablement envoyé par l'Éternel. » (Jérémie 28 : 9)

3. Le message spirituel :

« S'il s'élève au milieu de toi un prophète ou un songeur qui t'annonce un signe ou un prodige, et qu'il y ait accomplissement du signe ou du prodige dont il t'a parlé en disant : Allons après d'autres dieux, des dieux que tu ne connais point, et servons-les! tu n'écouteras pas les paroles de ce prophète ou de ce songeur, car c'est l'Éternel, votre Dieu, qui vous met à l'épreuve pour savoir si vous aimez l'Éternel, votre Dieu, de tout votre cœur et de toute votre âme. » (Deutéronome 13 : 1-3)

Le ministère de prophète est inséparable d'une « personne » :
« Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs. » (Éphésiens 4 : 11)

Le don de prophétie n’est qu'un instrument
« Or, à chacun la manifestation de l'Esprit est donnée pour l'utilité commune. En effet, à l'un est donnée par l'Esprit une parole de sagesse; à un autre, une parole de connaissance, selon le même Esprit; [...] à un autre, la prophétie; à un autre, le discernement des esprits; à un autre, la diversité des langues; à un autre, l'interprétation des langues. Un seul et même Esprit opère toutes ces choses, les distribuant à chacun en particulier comme il veut. » (1 Corinthiens 12 : 7-11)

Le don de prophétie ne qualifie pas la personne pour le ministère prophétique
« Recherchez la charité. Aspirez aussi aux dons spirituels, mais surtout a celui de prophétie. » (1 Corinthiens 14 : 1)L'exhortation contenue dans le verset précédent n'est pas de rechercher un ministère mais un don de l'Esprit. Le critère du prophète est une révélation personnelle et exclusive. « Et il dit : écoutez bien mes paroles! Lorsqu'il y aura parmi vous un prophète, c'est dans une vision que moi, l'Eternel, je me révélerai a lui, c'est dans un songe que je lui parlerai. » (Nombres 12 : 6)

Sous sa forme la plus simple, la prophétie est l'expression d'un message divin donné sous l'onction de l'Esprit. Le fait de confondre le don de prophétie avec le ministère du prophète est de surestimer l'un et d'amoindrir l'autre. Tous peuvent chercher à prophétiser, mais tous ne sont pas appelés à être prophètes. Nous devons saisir la différence entre les mots « prophète » et « don ». Les ministères sont les dons de Jésus-Christ à l'Église, tandis que les dons spirituels sont des dons du Saint-Esprit à l'individu.

Les caractéristiques de la prophétie biblique sont clairement indiquées dans les versets suivants :
« Ce n'est pas, en effet, en suivant des fables habilement conçues, que nous vous avons fait connaître la puissance et l'avènement de notre Seigneur Jésus Christ, mais c'est comme ayant vu sa majesté de nos propres yeux. » (2 Pierre 1 : 16)

« Et nous tenons pour d'autant plus certaine la parole prophétique, à laquelle vous faites bien de prêter attention, comme à une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu'à ce que le jour vienne à paraître et que l'étoile du matin se lève dans vos cœurs; sachant tout d'abord vous-mêmes qu'aucune prophétie de l'Écriture ne peut être un objet d'interprétation particulière, car ce n'est pas par une volonté d'homme qu'une prophétie a jamais été apportée, mais c'est poussés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu. » (2 Pierre 1 : 19-21)

La différence entre le ministère de prophète et le don de prophétie est que celui qui prophétise le fait pour édifier, exhorter ou consoler tandis que le ministère de prophète a des révélations. Le don de prophétie ne vous fait donc pas prophète dans le sens d'un prophète par ministère. Dieu veut que tous prophétisent, mais tous ne sont pas prophètes.

« […] Tous sont-ils prophètes? Tous sont-ils docteurs? Tous ont-ils le don des miracles? Tous ont-ils le don des guérisons? Tous parlent-ils en langues? Tous interprètent-ils? » (1 Corinthiens 12 : 29-30). Certainement que non, ils ne pourraient pas l'être. L'exemple qui a déjà été donné par un enseignant est celui d'un homme qui avait beaucoup d'argent : « Tout le monde a de l'argent, mais tout le monde n'est pas riche ». Le prophète n'a pas seulement le don de prophétie, il a également le don de révélation qui opère avec la prophétie.

Selon certains enseignants, un prophète aurait le don de la parole de connaissance et le don de la parole de sagesse accompagnant le don de prophétie, en plus du don de révélation. Sinon, il serait comme un autre prédicateur. Nous ne pouvons pas tous être prophètes successivement.

Mis à jour ( Vendredi, 22 Mai 2009 14:05 )  

Copyright © 2012 Ministères Alberto Carbone. Tous droits réservés. Conception Web par MCI CANADA.

 

  Bas du formulaire

LA PROPHÉTIE, UN DON POUR L'ÉGLISE

Mercredi, 25 Mars 2009 00:00 Alberto Carbone

 

 

Les neuf dons de l’Esprit se regroupent en trois catégories. La première, les dons de révélation, consiste en la parole de sagesse, la parole de connaissance et le discernement des esprits. Il y a ensuite les dons de puissance qui sont le don de foi, le don d’opérer des miracles et le don de guérison. Dans la troisième catégorie, nous retrouvons les dons d’inspirations, c’est-à-dire, le don des langues, la prophétie et l’interprétation des langues. Parmi ces trois derniers, le don de prophétie est le plus grand.

Tous ces dons se manifestaient dans la vie de Christ. II est cependant difficile de distinguer les uns des autres, car sa vie était remplie du Saint-Esprit. La Bible enseigne qu’Il grandissait en grâce, en Esprit et en sagesse :

« Or l'enfant croissait et se fortifiait. II était rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était sur lui. » (Luc 2 : 40)

« Et Jésus croissait en sagesse, en stature, et en grâce, devant Dieu et devant les hommes. » (Luc 2 : 52)

Jésus opérait constamment dans les dons de l'Esprit et, il serait difficile de discerner les paroles de connaissance, les paroles de sagesse, le discernement des Esprits ou le don d'enseigner qui s’exerçaient naturellement en lui.

Or, qu’est-ce que le don de prophétie? Le verbe « prophétiser » est composé de deux mots grecs : « pro », qui signifie « avant ou devant » et « phemi », qui veut dire « je dis ». Ce mot renferme donc deux pensées; la première est « dire avant, prédire, voir dans l'avenir » et la deuxième, « dire devant, dans la langue couramment parlée, parler à haute voix, publiquement ». C’est l’action de transmettre aux autres la pensée ou la volonté de Dieu qui nous est révélée et inspirée. En d’autres mots, la personne qui prophétise devient un porte-parole, elle parle aux gens pour Dieu.

Sous la direction directe du Saint-Esprit, les chrétiens expriment la pensée de Dieu. La prophétie est alors un message surnaturel donné dans une langue courante. Celui qui accepte d’être utilisé, le Saint-Esprit fait naître en son cœur des mots afin de les communiquer à d’autres. Nous pouvons voir l’importance de ce don dans le premier livre aux Corinthiens 14 : 1-5 :

« Recherchez la charité. Aspirez aussi aux dons spirituels, mais surtout à celui de prophétie. […]Celui qui prophétise, au contraire, parle aux hommes, les édifie, les exhorte, les console. […] Je désire que vous parliez tous en langues, mais encore plus que vous prophétisiez. Celui qui prophétise est plus grand que celui qui parte en langues, à moins que ce dernier n'interprète, pour que l'Église en reçoive de l'édification »

Tel qu’indiqué dans les versets, la prophétie sert à l’édification, l'exhortation et la consolation de l’Église. Ce sont les trois dimensions dans lesquelles le croyant peut exercer ce don, avec toute humilité, assurance et dans une sainte révérence. Par conséquent, il contribue à la construction spirituelle de l’assemblée, porte à la piété et affermit la foi.

« De même vous, puisque vous aspirez aux dons spirituels, que ce soit pour l'édification de l'Église que vous cherchiez à en posséder abondamment. » (1 Corinthiens 14 : 12)

La prophétie a également pour but d’encourager les gens à se relever de la défaite, à se confier en Dieu et à s’appuyer sur ses promesses. Lorsqu’elle est manifestée, l’Esprit peut convaincre et réconforter. Étant opérée dans une langue courante, elle s’adresse à l’intelligence pour affermir dans la vérité. Évidemment, la prophétie ne remplace pas les Écritures, mais doit toujours restée en harmonie avec elles. Car la prophétie est dans la Parole et non au-dessus d’elle et s’exerce principalement dans l'Église et pour l'Église.

« Mais si tous prophétisent, et qu'il survienne quelque non-croyant ou un homme du peuple, il est convaincu par tous, il est jugé par tous. […] Car vous pouvez tous prophétiser successivement, afin que tous soient instruits et que tous soient exhortés. » (1 Corinthiens 14 : 24, 31)

Il y a là une différence entre la prophétie et l'interprétation des langues. L'interprétation des langues dépend du message donné en d'autres langues, tandis que la prophétie, elle, est indépendante. Il ne peut en effet y avoir d’interprétation sans message en langues. La Bible ne mentionne pas ici la traduction des langues, mais bien  l'interprétation. C'est pourquoi, cette dernière peut parfois être courte ou longue, en comparaison au message initial donné en langues.

Quelqu'un qui parle en d'autres langues parle à Dieu de façon surnaturelle; celui qui prophétise parle de Dieu aux hommes de façon surnaturelle. Le premier don, celui des langues, est utile pour l'édification de la personne qui parle, alors que le don de prophétie est utile pour toute l'Église.